Papal Devotion


 

DEVOZIONE DEI PAPI E LORO EX VOTI

LA DÉVOTION DES PAPES ET LEURS « EX VOTO »

  1. Préambule

L’importance du culte de Sainte Philomène dépend non seulement des documents officiels de l’Église, mais aussi de la dévotion personnelle des Papes envers notre Martyre. Presque tous les Papes, de 1802 à 1940, ont manifesté une grande vénération pour Sainte Philomène (fig.18). Certains se sont rendus au Sanctuaire de la Sainte quand ils étaient Cardinaux de la Sainte Église Romaine. Pie IX fut miraculé par la Sainte et a répandu sa dévotion dans le diocèse de Imola dont il était Pasteur et, en tant que Pape, il s’est rendu au Sanctuaire de Mugnano pour vénérer le corps sacré de la martyre Philomène. La dévotion des Papes envers notre Sainte fut très grande, comme le prouvent leurs si nombreux témoignages, privilèges et ex voto. Ci-dessous, à côté de leur nom, figurent les dates de leur pontificat.

  1. La dévotion des Papes

a Pie VII (1800-1823). C’est lui qui a accompli l’action la plus grande en donnant à Mugnano le corps de Sainte Philomène. Comme nous l’avons rappelé, la découverte du corps de la Martyre eut lieu le 25 mai 1802, deuxième année de son pontificat. Il n’était pas facile pour un prêtre et même pour un évêque d’obtenir le corps d’un martyr surtout s’il n’était pas connu. Mgr Bartolomeo De Cesare, nouvel évêque de Potenza, confia au Souverain Pontife les espoirs et l’empressement de Don Francesco De Lucia : Pie VII s’émut et donna le corps de Sainte Philomène.

bLéon XII (1823-1829). Le 7 décembre 1827, Mgr Filippo Ludovici lui remit la deuxième édition de la Relation Historique de Don Francesco De Lucia. Le Pontife qui avait déjà eu des échos des miracles opérés par Sainte Philomène, voulut feuilleter le livre immédiatement et plein d’admiration s’exclama : « C’est une grande Sainte ! »

cGrégoire XVI (1831-1846). Par ses décrets promulgués avec la plus grande prudence, on peut considérer qu’il est le Pape qui a le plus favorisé le culte de Sainte Philomène. Il est à l’origine du décret de 1837 par lequel il confirmait d’une façon solennelle le rescrit de la Congrégation des Rites de 1834. C’est lui aussi qui décida d’offrir au Sanctuaire de Sainte Philomène un précieux médaillon à son effigie, une grande lampe d’argent ornée de frises dorées et un calice doré qui sont conservés dans le trésor du Sanctuaire.

dPie IX (1846-1878). Il fut un grand dévot de Sainte Philomène. Cette dévotion commença avant son ordination sacerdotale, au moment où il fut guéri de l’épilepsie par l’intercession de notre Sainte. Quand il était évêque de Imola, son secrétaire, Don Giuseppe Stella, fut aussi guéri en 1834 par l’intercession de Sainte Philomène. C’est à cette époque qu’il voulut célébrer en personne la Sainte Messe, le jour où les Oratoriens exposèrent à la vénération publique une image de Sainte Philomène, sur le Maître Autel de leur Église. Alors qu’il était pape, il aida, à ses frais, à devenir prêtre, un jeune homme pauvre nommé Palmieri qui avait été guéri par Sainte Philomène. Celui-ci atteint de choléra était devenu aveugle ; il fut miraculé par la Sainte le 11 août 1849. Après cela, devant la grande tombe de Sainte Philomène, il exprima son désir de devenir prêtre.

Pendant son séjour au palais de Portici, Pie IX, en compagnie de Ferdinand II de Bourbon et de la famille royale, vint en pèlerinage le 7 novembre 1849 au Sanctuaire de Mugnano où il célébra la Messe, à l’autel de Sainte Philomène (fig. 19). Parmi les privilèges liturgiques qu’il a concédés et qui sont décrits au cinquième chapitre, rappelons surtout la concession d’un Office propre avec Messe, honneur rare. Quelques semaines avant sa mort, le Pape envoya à Mugnano le Supérieur du Saint-Esprit, pour offrir à la Sainte un splendide calice que la Confédération des Cercles Catholiques de Belgique lui avait donné à l’occasion du 50e anniversaire de son épiscopat (24 août 1877). Le calice est dans le trésor du Sanctuaire.

eLéon XIII (1878-1903). Il vint en pèlerinage au Sanctuaire de Mugnano quand il était encore Archevêque du Bénévent. Le Pontife des grandes encycliques sociales, le Pape sociologue, comme il a été appelé, n’oublia jamais la Sainte de Mugnano. Selon le témoignage de l’Abbé Petit, directeur de l’Œuvre de Sainte Philomène à Paris, reçu plusieurs fois en audience, le visage de Léon XIII s’illuminait d’un doux sourire chaque fois qu’il lui parlait de Sainte Philomène. Léon XIII, le 15 décembre 1883, approuva l’usage d’un cordon rouge et blanc en l’honneur de la Sainte. De plus, le 24 septembre 1889, il accorda le titre de Archiconfrérie (seulement pour la France) à l’Œuvre de Sainte Philomène, et en 1902 il voulut que l’on célébrât à Rome, dans les catacombes de Priscille, le premier centenaire de la découverte du corps de la sainte martyre. De plus, il envoya deux dons au Sanctuaire de Mugnano : en 1888, une belle crosse et le 25 mai 1902, pour le centenaire de la découverte des reliques, un splendide missel. Ces dons sont conservés dans le trésor du Sanctuaire.

fSaint Pie X (1903-1914). Il est le Pape qui, en 1905, a proclamé Bienheureux le Curé d’Ars, à l’occasion du premier centenaire du transfert du Corps de Sainte Philomène à Mugnano. Même de loin, le Pape voulut participer à notre fête. Le 8 août, trois jours avant les festivités de Mugnano, il chargea P. Remer, un fervent dévot de Sainte Philomène, d’apporter à notre Sanctuaire un anneau d’or qu’il voulait offrir à Sainte Philomène. À cette occasion, Mgr Agnello Renzullo, Évêque de Nola, autorisa le délégué papal à ouvrir l’urne, et celui-ci mit le précieux anneau au doigt de l’effigie de cire qui contient les restes de la Sainte. Pie X aimait beaucoup Sainte Philomène et il était très attristé de la question philoménienne sur l’authenticité des briques fermant sa tombe. Tout ceci remonte au compte rendu que l’Abbé Petit fit de l’audience que lui avait accordée Pie X, le 16 juin 1907. À cette occasion, l’Abbé Petit offrit au Pape une relique du Curé d’Ars. Il lut personnellement la dédicace qui l’accompagnait et qui faisait naturellement référence à Sainte Philomène. L’Abbé Petit raconte que lorsque le pape arriva au nom de la petite Sainte et que fut évoquée la fameuse question, il s’exclama avec vigueur : « Ah, Sainte Philomène ! Je suis très attristé par ce que l’on écrit à ce sujet. Est-il possible que l’on puisse écrire de telles choses ? » Et il exprima fermement sa tristesse et son désappointement à propos de la question philoménienne en ces termes : « Comment ne se rend-on pas compte que le grand argument en faveur du culte de Sainte Philomène est le Curé d’Ars ? À travers elle, en son nom, par son intercession, il a obtenu d’innombrables grâces, de continuels prodiges. Sa dévotion envers elle était très connue de tous, il la recommandait continuellement […]. Il est reconnu et désormais acquis que l’âme qui informait ces restes sacrés était une âme pure et sainte que l’Église a reconnue comme l’âme d’une vierge et martyre. Cette âme a été si aimée de Dieu, si appréciée par l’Esprit-Saint qu’elle a obtenu les grâces les plus merveilleuses pour ceux qui ont eu recours à son intercession [….]. »

Le Pape parlait avec une ardente conviction. Nous avons admiré la grandeur de sa vénération et sa confiance en Sainte Philomène. » Saint Pie X, le 21 mai 1912, étendit à toute l’Église l’Archiconfrérie de Sainte Philomène : le plus grand cadeau d’un Saint Pape à une grande Sainte !

g Benoît XV (1914-1922) et Pie XI (1922-1939). Nous ne disposons pas de renseignements détaillés sur la dévotion à Sainte Philomène des Papes qui ont succédé à Pie X (fig.20). En regardant parmi les ex voto présents dans le trésor du Sanctuaire, on voit apparaître toutefois les noms de deux autres grands Pontifes : Benoît XV et Pie XI.

Le premier a offert au Sanctuaire un « Agneau d’argent pour la paix », le second un calice d’or.

061013_2159_Popedevotio1

 

Fig.18Le portail en bronze du Sanctuaire de Sainte Philomène à Mugnano, œuvre du sculpteur Guglielmo Savini. En bas, sont représentés les Souverains Pontifes qui ont favorisé la grande diffusion du culte de notre Sainte.

061013_2159_Popedevotio2

 Fig.19Le Pape Pie IX. Le 7 novembre 1849, accompagné du Roi Ferdinand II de Bourbon et de la famille royale, il vint en pèlerinage au Sanctuaire de Mugnano del Cardinale, où il célébra la Ste Messe à l’autel de Sainte Philomène.061013_2159_Popedevotio3

  1.  Fig.20Quelques-uns des Papes dévots à Sainte Philomène et propagateurs de son culte.

    Beaucoup de Pontifes ont envoyé au Sanctuaire de Mugnano del Cardinale des dons précieux précisés ci-dessous :

    1. 1. Grégoire VII : médaillon à son effigie –
    2. 2. Pie IX : calice de la Confédération des Cercles Catholiques de Belgique –
    3. 3. Léon XIII : crosse et missel –
    4. Pie X : étole –
    5. 5. Benoît XV : « Agneau d’argent pour la paix » –
    6. 6. Pie XI : calice.



1

Subscribe To Our Newsletter

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!